Journal de bord

 

 

Lorsque Terre Promise Texane "surfe" sur l'actualité !

 

 

Exposition à Jérusalem des fragments du carnet de bord de l'astronaute Ilan Ramon,

retrouvés miraculeusement à ...Palestine, Texas

***

Quelques semaines après le crash de Columbia, des fragments du  carnet personnel d'Ilan Ramon ont été retrouvés au Texas.

 

 

 Une page rescapée de l'accident  

 

En octobre 2008, et pendant plusieurs jours, quelques feuilles de ce journal de bord du Colonel Ilan Ramon ont été exposées au musée d'Israël avec des documents historiques.

Ce journal miraculeusement rescapé, Terre Promise Texane en a déjà rendu compte ! 

Voici un extrait du roman ( p. 269):

...

-Mais vous avez entendu parler du fragment du journal de bord de Ramon qui a été retrouvé ? Là aussi du papier fragile et inflammable, demanda Deborah.

-Oui, il y avait cette phrase: "Seul le mauvais temps peut stopper notre retour à la maison" 3, indiqua Gil.

-Une erreur de jugement impardonnable ! S'il avait écrit " Dieu ! Faites que rien ne stoppe notre retour à la maison", commenta Abderrahman.

Un autre argument qui s'ajoute à l'enquête théologique sur l'accident, se dit Meirav.   

 

Note 

...

3. Plusieurs mois après la catastrophe, des fragments du carnet de bord personnel de Ramon ont été retrouvés et confiés à sa famille. Selon un article de presse, le message: " seul le mauvais temps..." s'y trouvait.

 

******

Voici la traduction intégrale d'un article sur l'exposition de Jérusalem:

 

Le journal d'un astronaute exposé à Jérusalem*

 


 
Par Ohm Shawna, Associated Press  
Vendredi 3 octobre 2008  

 
JERUSALEM - les pages du journal personnel d'un astronaute Israélien, survécues à l'explosion de la Navette Columbia** à 37-miles avant son retour sur terre, sont exposées pour la première fois à Jérusalem ce week-end.  
Le journal a appartenu à Ilan Ramon, le premier astronaute d'Israël et l’un des sept membres de l'équipage tués quand Columbia s’est désintégrée au moment de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre le 1er février 2003. Une partie du journal restauré sera exposée au Musée d’Israël dès dimanche.  
Un peu plus de deux mois après l'explosion de la Navette, les chercheurs de la NASA ont retrouvé 37 pages du journal de Ramon, mouillé et chiffonné, dans un champ à l'extérieur de la ville américaine de Palestine, Texas.
Le journal a pu survivre à la chaleur extrême au moment de l'explosion, à l’humidité extrême de l’air, et en plus alors qu’il « a été attaqué par les micro-organismes et les insectes » dans le champ où il est tombé, explique Yigal Zalmona, le curateur de l’exposition.  
 « C'est presque un miracle qu'il a survécu - c'est incroyable » a dit Zalmona. Il n'y a « aucune explication » rationnelle pour qu’il soit retrouvé alors que la plupart des fragments de la Navette ne l’était pas, a-t-il ajouté.  
Les fonctionnaires NASA n'ont pas répondu immédiatement à nos demandes de commentaires.  
L'Agence Américaine de l’Espace a rendu le journal à la femme de Ramon, Rona, qui l'a confié à des experts en restauration du Musée d’Israël et de la police Israélienne. Il a fallu une année pour le restaurer, explique Zalmona, et les scientifiques de la police ont eu besoin de près de quatre ans pour déchiffrer les pages. Approximativement 80 pour cent du texte ont été déchiffrés, et le reste reste illisible, a-t-il dit.  
Deux pages seront exposées, l’une contenant des notes écrites par Ramon, et l'autre est une copie de la prière Kiddush, une bénédiction sur le vin que les Juifs récitent pour le Sabbat. Zalmona a indiqué que Ramon a recopié la prière dans son journal pour pouvoir la réciter à bord de la Navette de l'espace pour une bénédiction au moment du retour sur terre.  
La plupart des autres pages contiennent des informations personnelles que la femme de Ramon n'a pas souhaité rendre public, a-t-il ajouté.  
« Nous avons consenti à faire la complète restauration de toutes les pages en respectant l’intimité de sa famille eu egard à la forte sensibilité du document » a expliqué James Snyder, le directeur du musée.  
Le journal ne fournit aucune indication montrant que Ramon savait quoi que ce soit au sujet des problèmes potentiels de la Navette. L'aile de Columbia a été sectionnée par un morceau de mousse d'isolation qui s’est détaché du réservoir de combustible et la Navette s’est éparpillée en flammes juste 16 minutes avant son atterrissage prévu au Centre Spatial Kennedy en Floride. Tous les sept astronautes à bord ont été tués.  
Le journal rendu public fait partie d'une exposition de documents célèbres de l'histoire d'Israël, pour marquer le 60e anniversaire du pays. Sont exposés aussi la Déclaration d'Indépendance d'Israël de 1948, le traité de paix avec la Jordanie de 1994 et une feuille de papier tachée de sang contenant des paroles d’un chant pour la paix et retrouvé sur le premier ministre Yitzhak Rabin au moment de son assassinat en 1995.

 

 

 Yigal Zalmona, conservateur au Musée Israël montrant des pages du journal d'Ilan. Photo AP.

 

* Traduction réalisée par Safieddine Bouali.  

** Mise en gras des mots ajoutée lors de la traduction.

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×