Tribunal Pénal International

 

Action citoyenne:

 

Toute personne physique peut envoyer  une

Lettre d'information pour crimes de guerre et contre l'humanité à l'encontre de

Ehud Olmert, premier ministre de l'Etat d'Israël,

 

 

 Ehud Barak, son ministre de la défense

 

 et le Général Gabi Ashkenazi, le chef d'etat-major de l'armée israélienne,

 

pour meurtres et blessures ordonnés et exécutés contre des civils à Gaza.

 

Destinataire: Le Procureur du Tribunal Pénal International.

 

 

Voici la lettre que j'ai envoyée (signée et convertie en PDF) à l'adresse mail du TPI:

 

                                                     A Monsieur le Procureur du Tribunal Pénal International,

                                                                                       La Haye, Pays-Bas

 


Objet : Eléments de preuves de Crimes de guerre et Crimes contre l’humanité

perpétrés par Ehud Olmert, Ehud Barak et Gabi Ashkenazi citoyens de l’Etat d’Israël. 


Monsieur le Procureur, 


Conformément à l’article 15 du Statut de Rome, permettant d’informer le Tribunal Pénal International

d’exactions et de meurtres contre des civils, je porte à votre connaissance la très forte implication

de trois individus résidents actuellement en Israël pour avoir personnellement ordonné

le bombardement de zones habitées par des civils à Gaza, Palestine.


Ces individus sont MM. Ehud Olmert, Ehud Barak et le Général de Brigade Gabi Ashkenazi.

Leurs décisions ont entraîné la mort de centaines de palestiniens sans armes, de tout âge,

depuis le samedi 27 décembre 2008.

M. Ehud Olmert se trouve dans les bâtiments du 1er Ministère, Place Agranat, Jérusalem

et MM. Ehud Barak et le Général de Brigade Gabi Ashkenazi se trouvent

dans le complexe de l’Etat-Major israélien à Kirya, Tel-Aviv.


Je vous prie d’ouvrir une enquête pour délimiter leurs responsabilités dans ces crimes

de guerre et crimes contre l’humanité et il suffit de regarder la chaîne TV Al-Jazeera,

BBC ou CNN, pour constater le flagrant délit de ces crimes.


Vu que l’Etat d’Israël n’a pas ratifié le Traité de Rome, vous pouvez mener vos démarches

dans le cadre d’une procédure contre des individus sans tenir compte de leurs fonctions

officielles dans l’Etat cité. Ainsi, vous pouvez les interroger et demander

leur extradition lorsqu’ils voyagent vers des pays tiers ( Etats-Unis, Géorgie, Grande-Bretagne, Roumanie…). 


Bien entendu, je demeure à votre entière disposition pour vous fournir des preuves

supplémentaires de leurs responsabilités directes dans ces crimes.

Veuillez Agréer Monsieur le Procureur, l’expression de ma haute estime et l’espoir

dans votre totale indépendance dans l’ouverture d’une enquête impartiale.


                       Prénom Nom


                           Signature

Qui sait ? C'est peut-être après avoir reçu des lettres comme ça de centaines d'inconnus, comme nous, de simples citoyens, que le Procureur du TPI ouvrira une enquête concernant ces personnages au coeur de pierre.  

 

Voici la même lettre écrite en Word 97:

Modèle de lettre pour le TPI.doc

 A envoyer par email à:  otp.informationdesk@icc-cpi.int

Après quelques heures, le site du TPI m'a envoyé

un e-mail porteur d'un accusé de réception de la lettre

et quelques jours plus tard une lettre en bonne

et due forme que voici:

 

EM_Ack_OTP-CR-89_09.pdf

 

 ou à l'adresse postale:

Information and Evidence Unit
Office of the Prosecutor
Post Office Box 19519
2500 CM The Hague
The Netherlands


ou  par fax:+31 70 515 8555.

 

Pour des informations complètes sur le TPI:

http://www.icc-cpi.int

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×