Chapitre en ligne




                             Psaume 107

 


Leur réunion approche de la fin et aucune thèse n'a définitivement emporté l'adhésion de tout l'auditoire.
-Et si tout ce que vous avez dit n'est en fait qu'une suite de coïncidences ? lança Gil en riant.
-J'oubliais. Euh, moi aussi j'ai amené avec moi des documents. Des Textes Fondateurs ! dit Nadhir en direction de Gil.
Il prit un volume relié de cuir noir dans son gros cartable et le maintint droit entre ses mains. Une feuille blanche dépasse du livre.
-J'ai marqué la page qui nous intéresse. Elle vous livrera le scoop le plus incroyable sur votre enquête sur Columbia. Mais pourquoi près de cinq ans plus tard, personne n'en a encore parlé…sauf moi ?
-Nadhir, tu prolonges trop le suspense, s'écria amicalement Kobi.
-J'arrive. J'arrive. Je ne vous ferai pas patienter trop longtemps !...Le vol d'Ilan Ramon, c'était bien un Space Transportation System avec 107 comme numéro d'ordre, n'est-ce pas ?
Personne ne répondit à la question inutile. 
Tous le savaient.
-… Alors, allons vers le Psaume numéroté 107 dans le Livre des Psaumes de David, le Livre Saint embarqué sur le STS-107, continua tout naturellement Nadhir. 
-Vous…vous avez en mains les Psaumes de notre Roi David, vous, un Musulman ? questionna Gil.
-David est un prophète que nous admirons. Il appelle à une foi purifiée en Dieu l'Unique. Pas d'autres divinités…Il est cité plusieurs fois dans le Coran. Je vais donc lire le PS-107 en hommage au STS-107. Une correspondance logique, non ?
-Idée intéressante, lança Meirav.
Quelques secondes d'attente. 



                                                                                     
   *

De suspense. 
Un bruissement de pages.

-Psaume 107:  

                                            “ Ils montaient vers les cieux, ils descendaient dans l'abîme;
                                                        Leur âme était éperdue en face du danger; 
                                              Saisis de vertige, ils chancelaient comme un homme ivre, 
                                                        Et toute leur habileté était anéantie
”.  


Il s'arrête de lire. No comment
Nadhir caresse ses avant-bras, il a la chair de poule.
-waouw ! s'écria Meirav.
-Columbia et ses astronautes. Le Psaume 107 parle d'eux. Le Prophète David depuis 3000 ans évoque l'équipage du STS-107. Rien que pour eux, ce Psaume 107, leur dit, la voix tremblante d'émotion, Nadhir.
Des mains fébriles saisissent le Livre des Psaumes. Tous vont lire avec leurs propres yeux le Psaume 107.

Enveloppés dans un silence de dévotion. La concordance entre PS-107 et STS-107 les a sidérés. 
-Dans les documents sur la fontaine, j'ai été intrigué par l'embarquement des Psaumes de David et le numéro 107.
-Etonnante description, vraiment impensable que de la trouver là dans ce 107e rang du Livre. Avec cette précision. Tu aurais dû nous l'annoncer depuis le début, s'écria Kobi.
-C'est mieux ainsi. Sinon, l'enquête aurait été vite clôturée. Nous n'aurions rien su pour A.M.O.S… Si le terme astronaute existait au temps de David, j'aurai été sûr de le retrouver dès la première ligne, le premier cantique, dans le PS-107, avoua Nadhir.
Les Tamir relisent le Psaume. Silencieux.
-Une annonce depuis 3000 ans. Aucun n'échappe à son destin. Même les héros n'y échappent pas, rappela-t-il. 
La tragédie de Columbia. Une prophétie qui sommeillait dans les rouleaux de la Torah depuis trois millénaires. Que personne n'avait remarquée. Sauf Nadhir Nussaïri, un potier musulman Jérusalémite. Gardien de l'Esplanade des Mosquées. 
Un musulman comme tant d'autres.



                                                                                             
*

Nadhir traduit le Psaume.
-Les 7 astronautes sont montés vers le 2e ciel, celui de l'orbite terrestre, mais lors des dernières minutes du vol, pendant le retour vers la Terre, la trajectoire de Columbia est devenue instable l'entraînant dans une chute mortelle vers l'abîme. Les ordinateurs de bord pilotant la Navette ont dû lutter contre l'asymétrie aérodynamique, occasionnée par la déformation de l'aile gauche, en actionnant les dérives. Le danger était mortel. En vain. Columbia fut prise de vertige, tituba, se reprit, trébucha, se releva mais ne put éviter la lancinante torsion en lacet de sa trajectoire. Comme un homme ivre, expliqua Nadhir.
-Aux tous derniers instants avant l'explosion, William C. McCool, le copilote de Columbia, tenta avec toute son expérience de pilote, dans un dernier geste, de stabiliser la Navette en braquant à fond les commandes du manche à balai vers la droite1, rappela Meirav.
-En vain. Son habilité fut anéantie. Columbia basculera, les timons avariés, sans contrôle. Elle se disloquera en milliers de débris. Une description correcte. Depuis des millénaires. Psaume 107, tout y est, dit Nadhir.  
Il se lève et fait quelque pas en direction du grand air qui donne sur la vieille ville et s'immobilise. 
Debout, les mains ouvertes comme tenant un livre. Il prie.  
Kobi et Yuhanna aussi se sont levés et font quelques pas. Ils ne peuvent pas rester assis après cette lecture. 
Gil a regardé Meirav. 
Il y a peut-être une explication statistique à cette singulière correspondance STS- 107 et PS-107.

Il la cherche. 
Est-ce bien une prophétie longue de 3000 ans ? Rien qu'une prophétie ? Aucune autre explication possible ? Difficile d'y croire et puis ce n'est pas rationnel tout ça, se dit-il.
-Aucun humain, à l'époque du Roi David, ne montait aux cieux et les Psaumes sont des prières pour les hommes, pas pour les Anges ! lui chuchota Meirav.
Il la regarde, l’air sceptique.
-Le Psaume évoque des astronautes, pas des aviateurs puisque les cieux ne leur sont pas accessibles. Ils restent au niveau du 1er d'entre eux, l'atmosphère terrestre. Donc, il reste les accidents mortels de véhicules spatiaux en vol à très haute altitude. Ils ne sont pas nombreux. 
-Challenger ? Elle a explosé à une altitude de vol relativement basse. Elle montait à pleine puissance,... n'était pas en phase de descente. Les astronautes ne se sentaient pas en danger. Ni saisis de vertige car aucune turbulence n'avait secoué leur vaisseau. 
-Quels sont les autres accidents ? lui demanda-t-elle mettant à contribution sa large culture astronautique.
-En 1967, Komarov, à bord de Soyouz 1, meurt à son retour sur Terre, à la suite d'une défaillance du système de parachutes. Mais là, il était seul à bord. Le pluriel du Psaume ne le concerne pas. Reste l'accident mortel de Soyouz 11 en 1971. Troublant. Dobrovolsky, Volkov et Pataïev meurent asphyxiés peu avant l'atterrissage à cause d'une dépressurisation accidentelle. On les a retrouvés inanimés dans leur capsule.
-Sont-ils candidats à la description du Psaume 107 du Prophète David ? 
-Non, leur capsule était sur la bonne trajectoire. Leur habilité de pilotes ne fut en rien sollicitée. Une valve avait flanché…Et surtout aucun d'eux ne s'est déclaré Juif. 
-Pour quelle raison, un Prophète du peuple juif parlerait-il d'un équipage composé de Russes, eux qui n'avaient pas à bord de leur vaisseau son Livre des Psaumes ? lui demanda-t-elle.
-Peut-être une évocation allégorique seulement ce Psaume ?
Elle lui lança un regard sévère. Celui réservé aux sceptiques de ses étudiants.  
Par respect pour le texte sacré, Gil n'avancera plus de contre-arguments.
-La description dans le Psaume 107 est identique à celle d’un témoin visuel. Ecrite depuis 3000 ans, dit-elle. 
Il hausse les épaules. La statistique peut expliquer des choses...
-Soyouz 11 a atterri en douceur. Ne s’est pas consumé dans un brasier. Or, le Psaume 107 se lit en association avec la prophétie d’Amos. Les deux se complètent ! Voudrais-tu lire en plus le mot Columbia dans le Ps-107 ?



                                                                                           
  *
   
Nadhir et ses amis retournent à leurs places. Transformés.
-Je…Je ne pensais pas que sa relecture devant vous me troublerait encore. On ne réalise jamais assez que ce monde est parfaitement dirigé par Dieu. C'est incroyable. Le sort de Columbia a été scellé non pas du temps du Prophète Amos mais bien avant. Du temps du Prophète et roi David, il y a 3.000 ans... Ramon le tenait en main le Rouleau avec la terrible description ! Miraculeuses prophéties d'Amos et de David. D'une éclatante vérité. Y a-t-il encore un doute sur les prédictions lancées par les Prophètes d'Israël sur l'issue de la mission STS-107 ? 
-Ce Psaume 107 est donc une incroyable prophétie. Les responsables de l'Israeli Space Agency qui ont autorisé le Livre du Prophète David a être embarqué à bord du Shuttle, ne savaient visiblement rien de son contenu ! Sinon, la lecture du PS-107 les aurait poussés à déprogrammer le vol de Ramon et du Livre lui-même, commenta Kobi. 
-Non ! Ce Psaume 107 est une incontournable prophétie. Immanente. Elle-même cette légèreté des responsables de l'ISA a été prédite depuis 3.000 ans ! poursuit Nadhir.
-Une suffisance scandaleuse ! Avant le lancement de Columbia, personne à l'ISA n'a lu les Psaumes même pour le plaisir ! s'exclama Kobi en tapant ses mains.
-L'ISA a autorisé l'embarquement des Psaumes sur Columbia rien que pour parader avec ? Il fallait lire ce qu'il y avait dans le Livre du Prophète David. Pourtant son étoile arbore votre drapeau. Vous voyez la Torah n'est pas une amulette !! lança Nadhir.
-Quelle vanité que de ne pas avoir considéré l'avertissement contenu dans ce Livre Sacré ! remarqua Kobi.
-Vos Livres Saints sont faits pour être étudiés. Et respecter leurs interdits. Le Shabbat ? Bof, cela ne concorde pas avec l'astronautique ! L'Etat d'Israël ne se sent pas concerné. Il est si moderne. Les avertissements ? Il est passé outre. Et voilà !... Ses dirigeants oublient-ils que Dieu les observe ? Dieu est là ! Dieu agit à tout moment en toute souveraineté. Il manifeste Sa Toute Puissance lorsqu'Il le désire. L'Etat d'Israël revendique haut et fort sa judéité mais se permet d'envoyer l'un de ses héros vers l'espace comme s'il était un simple goy 2 ! Mixité. Transgression du Shabbat. En violation des principes de la Foi Hébraïque, lança Nadhir.
-Aucun Conseil composé de spécialistes de la doctrine juive n'avait supervisé les préparatifs du vol STS-107 ? demanda Kobi. 
-L'Etat d'Israël est laïque et démocratique, lui répondit Gil. 
-Non. Cher Gil. Le juge de la Cour Suprême a affirmé “ Un Etat juif est un Etat dans lequel les valeurs d'Israël, la Torah, l'héritage juif, et les valeurs de la Halakha3 juive sont les fondements de ses valeurs”.
-Mais nous avons un Parlement, des institutions modernes ! D'ailleurs, dans cette phrase, le juge n'a pas précisé qu'il parlait d'Israël ! continua Gil.
-Comment ? Mais ce juge est celui de la Cour Suprême d'Israël ! Pourquoi alors toutes ces précisions si ce n'est pour orienter les lois émises par les députés de la Knesset ? Ce n’est pas un juge islandais qui l’a prononcée ! D’ailleurs, synagogue se dit beth knesset, s'insurgea Kobi. 
-L'Etat d'Israël est un Etat théocratique de confession juive. Voyez ce qu'il y a inscrit sur les cartes d'identité, répondit Meirav en lançant un regard chargé de reproches à son Gil.
Elle extrait de son sac à main un petit carton plastifié de couleur bleue.
-Regardez : après Nationalité, il y a quoi… Juive ! Et mon statut de juive je l'ai confirmé devant un Rabbin car ma mère ne l'est pas. Mon mari aussi a la même nationalité. Gil, peux-tu nous montrer ta carte ? lui assignant a posteriori la recommandation qu'il ne fallait pas parler sans preuves tangibles.
Dépité, il tire de son portefeuille la pièce d'identité délivrée par le Ministère de l'Intérieur.

Mention de la Nationalité : Juif.
-Ainsi, l'Etat d'Israël a participé au STS-107 en reniant 3300 ans de théologie juive; enseignements qui devaient être les guides de toutes ses décisions. Il n'applique même pas la Loi fondamentale qu'il s'est choisie ! Avec ces transgressions, il a déclenché la Colère de Dieu. Il faut alors s'interroger: l'Etat d'Israël est-il coupable de négligences graves ayant entraîné la mort de l'astronaute Ilan Ramon ? 
-Nadhir ! Vous êtes trop sévère avec le pays dans lequel vous vivez ! tonna Gil.
-Sévère ? Nous méritons mieux. Sur ma terre de Palestine, il ne me considère pas comme un citoyen mais un résident, peut-être en transit,...

Le disque solaire commence sa traversée de l’horizon.
-Mais pourquoi ne devrions-nous pas soumettre l'Etat d'Israël à une critique de son fonctionnement sur la base même des critères qu'il a lui-même adoptés et définis lors de sa fondation ? On le fait bien avec les Etats qui se déclarent démocratiques... Et tous les autres qui ne déclarent rien du tout ! Israël se veut un Etat juif mais n’applique pas la Loi juive.
Les paroles de Nadhir sonnèrent comme un réquisitoire en règle contre l'Etat d'Israël, commanditaire institutionnel du voyage spatial du Colonel Ramon. 
-Cet Etat devrait être dirigé par des gens Craignant Dieu, conclut-il.  
Kobi tourna la tête en direction de Nadhir comme s'il l'avait interpellé.



                                                                                               
*


   
L'expertise théologique de l'accident de Columbia a trouvé son épilogue.

Résultat singulier.

La poursuite d'une mission plurimillénaire prometteuse pour trouver la nouvelle Terre d'Exil fut brutalement interrompue à cause d'une stupide conduite irrévérencieuse envers les obligations et les interdits religieux. 
Comme des étudiants déroutés par la singulière solution de l'équation qui leur fut présentée à l'examen, ils ramassent leurs affaires et quittent la terrasse l'air soucieux. 
Yuhanna, lui aussi.

Pendant les délibérations, il écouta attentivement et n'est intervenu qu'une seule fois.

Impressionné par les joutes doctrinales, il n'aurait jamais cru qu'il assistera avec ses amis à une enquête théologique aussi vivace en Terre Sainte. Lui, spécialiste de la religion chrétienne, il venait juste d'être chargé le matin même à l'Aéroport Roma-Fiumicino d'une autre enquête théologique. 
Troublé, il s'est promis de tout dire à ses amis. Demain.

Il les réunira au même endroit par un Short Message Service
De loin, des centaines de musulmans convergent vers la Mosquée Al-Aksa et le Dôme du Rocher pour la prière du crépuscule. 
Nadhir pressa le pas.

                                                                                                  pages 85 à 91

 

                                                                   Notes


1. Manœuvre enregistrée dans les données télémétriques reçues à Houston quelques secondes avant l'explosion.

2. Goy est le nom donné par les Juifs aux païens et par extension aux non-juifs.

3. La Halakha est le guide officiel de la vie religieuse et civile du judaïsme.

 

                                                                                         



21 Janvier 2003. A bord de la Navette Columbia, le Colonel Ilan Ramon brandit le Rouleau des Psaumes du Prophète David....contenant le Psaume 107.

Capture d'écran. NASA TV 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×